Revenus générés par la légalisation du cannabis : « La mairesse doit assumer son leadership pour que Longueuil obtienne sa juste part » - Xavier Léger

Longueuil, 19 janvier 2018 – Réagissant à la l’annonce faite hier par le premier ministre Couillard, en visite à Montréal, à l'effet que la métropole recevra sa part des redevances générées par la légalisation du cannabis, le chef de l’opposition à Longueuil souhaite que « la mairesse assume son leadership pour que Longueuil obtienne un transfert inconditionnel, sur le territoire, de 33 % des revenus totaux de taxation issus de la vente du cannabis.

« Considérant que la légalisation de la vente du cannabis aura des impacts financiers majeurs sur plusieurs services municipaux, nous devons disposer des revenus nécessaires pour faire face aux coûts liés à la formation du personnel, l'application des règlements municipaux, à l’achat des appareils pour détecter la présence de cannabis dans l’organisme des conducteurs, ainsi que le travail concerté avec les intervenants du milieu. », de souligner le chef de l'opposition Xavier Léger.

Dans un contexte où les villes sont devenues des gouvernements de proximité, avec l'adoption de la Loi 122, il est tout à fait normal que les municipalités obtiennent le financement requis et nécessaire pour financer le transfert de responsabilité. Là-dessus, les Longueuilloises et les Longueuillois sont à même d'attendre de leur mairesse qu'elle assume le leadership nécessaire dans le dossier.