Attribution de contrats à Longueuil: « Une vigilance accrue s'impose ! » - Xavier Léger

Longueuil, 17 mai 2018 –  Le chef de l'opposition Xavier Léger s'inquiète que l'octroi de contrats soutenu par un ou deux soumissionnaires soit trop fréquent à la ville de Longueuil. Si on examine uniquement le Conseil du 15 mai, ce sont 8 contrats totalisant près d'un million de dollars qui se retrouvent dans cette situation. Un enjeu préoccupant, alors qu'un plus grand nombre de soumissionnaires se traduit généralement par de meilleurs prix pour les municipalités, en plus de diminuer la possibilité de collusion entre les entreprises soumissionnaires.

«Est-ce que les devis à Longueuil sont trop restrictifs ? Trop contraignants ? Chaque contrat avec un seul ou deux soumissionnaires fait systématiquement grincer des dents les élus de Longueuil Citoyen - Équipe Josée Latendresse. L’appel d’offres public est un excellent moyen d’évaluer de manière structurée l’offre d’un bien ou d’un service. En se limitant à un ou deux soumissionnaires, on n'a pas un prix qui reflète véritablement le marché. Comme opposition responsable, nous demeurerons vigilants. Nous continuerons de poser les questions qui s'imposent, en demandant des réponses complètes dans les meilleurs délais. Une opération qui demeure ardue avec une mairesse qui perpétue l'héritage d'une culture d'opacité et de manque de transparence.», d'indiquer Xavier Léger.

Une opposition responsable

Depuis de nombreux mois, à chaque séance du Conseil, les élus de l’opposition sont la cible de nombreuses critiques de la mairesse qui a tendance à crier au loup pour créer de la diversion.

« Rien de surprenant alors que Longueuil n'a pas l'habitude d'une opposition forte où les élus posent des questions, surveillent l'activité de l'administration et jouent le rôle de chien de garde des intérêts des citoyens. Comme élus, nous sommes aussi évalués à la qualité des questions posées et des actions qui en découlent. Une opposition forte est essentielle et saine en démocratie alors que les effets au niveau municipal sont rapides et directs. », de déclarer Michel Lanctôt, conseiller municipal du district Antoinette-Robidoux.