Contrats d'entretien de terrains sportifs : Les élus de l'opposition à Longueuil ont agi de manière responsable permettant une économie de 17,7 % pour les citoyens par rapport à l'appel d'offres

Longueuil, 12 juin 2018 –  Le chef de l'opposition Xavier Léger indique que les élus de Longueuil Citoyen - Équipe Josée Latendresse ont opté, au Conseil du 12 juin, pour une adjudication de contrats d'entretien de terrains sportifs option 1 an, permettant ainsi des économies de 17,7% par rapport à l'appel d'offres précédent qui a été rejeté. « Un gain significatif pour les citoyens, il n'y a pas de petites économies. », indique ce dernier.

 

Rappelons qu'à la séance du 17 avril, les élus de l'opposition ont pris la décision de reporter deux adjudications de contrat pour la réalisation de travaux d’entretien des terrains sportifs, suite à l’analyse des informations fournies. Deux entreprises avaient alors soumissionné aux contrats avec option 5 ans pour un contrat total de 2,2 millions $.

 

L'opposition trouvait que les exigences de l'appel d'offres rendaient difficile pour les plus petits fournisseurs et les entreprises d’économie sociale de soumissionner. Les options multiples (1, 3 et 5 ans) attirent habituellement de meilleures offres et les prix sont plus compétitifs.

 

«De façon générale, la ville de Longueuil attire très peu de soumissionnaires à ses appels d'offres. Au sein des deux derniers conseils de ville, près de 15 M $ de contrats ont été adjudiqués avec moins de trois soumissionnaires. Une situation préoccupante qui invite à un examen approfondi de nos pratiques comme municipalité, ce que la direction générale s'est engagée à faire. », selon Xavier Léger.

 

Ce dernier ajoute que « les élus de Longueuil Citoyen sont d'accord avec la direction générale de la ville sur l'importance de revoir notre stratégie d'appel d'offres pour améliorer la concurrence entre les soumissionnaires. Il n'est pas normal qu'une ville de la taille de Longueuil se retrouve à chaque fois avec peu de soumissionnaires aux contrats. D'autant que les secteurs comme l'entretien paysager, pour ne nommer que celui-ci, est vigoureux et très concurrentiel. »

 

L'opposition continuera de jouer un rôle responsable au Conseil de ville, malgré les tentatives d'intimidation qu'elle subit. Elle est même surprise que certains élus se disent confortables d'opter pour des augmentations de coûts.