« La lutte au harcèlement et le soutien aux victimes une priorité pour Longueuil Citoyen » - Josée Latendresse

Longueuil, 18 janvier 2017 – Le lancement d’un mouvement et d’une déclaration intitulée « Et maintenant », pour donner suite aux dénonciations de harcèlement sexuel nous interpelle comme formation politique. « La lutte au harcèlement, psychologique et sexuel, et le soutien aux victimes est une priorité pour Longueuil Citoyen – Équipe Josée Latendresse. C’est un débat de société qui est important de mener tous ensemble, afin de dégager des mesures concrètes de soutien aux victimes et de faire évoluer les mentalités dans un dialogue ouvert et transparent. », de mentionner Josée Latendresse.

L’importance d’actualiser le Code d’éthique et de déontologie de la ville

Pour le chef de l’opposition Xavier Léger, « on doit s’assurer que le Code d’éthique et de déontologie de la ville soit actualisé afin de lancer un message clair que c’est tolérance zéro en matière d’harcèlement psychologique et sexuel à Longueuil. » Là-dessus, la Commission de l’éthique et de la gouvernance, créé le 5 décembre dernier, constitue un forum idéal pour mener ce type de discussion.

Élargir le débat et inclure des représentants de la société civile

Présidée par le conseiller Steve Gagnon, et composée d’élus des trois arrondissements et des trois formations politiques représentés au Conseil de ville, la Commission pourrait consulter des représentants provenant de la société civile, comme par exemple Me Lydie Olga Ntap, fondatrice du musée de la Femme de Longueuil, afin d’élargir la discussion et développer des consensus plus larges. « L’adhésion, en 2014, de la ville de Longueuil à la campagne gouvernementale « Ici on emploie le respect », qui porte sur la prévention du harcèlement psychologique au travail, est un pas dans la bonne direction. On doit cependant continuer de fournir aux employés municipaux un environnement de travail sain et sécuritaire qui s’inscrit dans les valeurs de la ville de Longueuil et de la communauté. », de conclure Steve Gagnon.