Pourquoi avons-nous voté contre le budget Parent ?

Pourquoi avons-nous voté contre le budget Parent ?

Le 3 décembre dernier, la conseillère indépendante Colette Éthier, le président d’arrondissement de Greenfield Park, Robert Myles, mes collègues Benoît L’Écuyer, Michel Lanctôt et moi-même avons voté contre le budget Parent. Un budget qui se traduit par une hausse harmonisée de 2,5% du compte de taxes résidentiel. Lorsqu’on la répartit sur les trois arrondissements, cette hausse est de 3,2% pour Greenfield Park, 2,6% pour Saint-Hubert et 2,3 pour le Vieux-Longueuil. Des écarts qui s’expliquent notamment parce que certaines des anciennes villes fusionnées avaient des taux de taxation plus bas et des dettes plus élevées et qu’elles s’étaient donné 20 ans pour harmoniser leur taux de taxation, donc jusqu’en 2022. La mairesse choisit la facilité en haussant les taxes résidentielles N’en…
Lire la suite
Notre bilan de mi-mandat

Notre bilan de mi-mandat

« L’opposition continuera de jouer son rôle » - Xavier Léger Le chef de l’opposition, Xavier Léger, se dit satisfait du travail des élus de Longueuil Citoyen depuis l’élection du 5 novembre 2017 dans son bilan de mi-mandat. Ce dernier déplore cependant l’absence de leadership de la part de mairesse dans beaucoup de dossiers chers aux citoyens. Après deux ans, on se serait attendu de sa part à plus de proactivité et moins de délai. Un répit pour les citoyens Depuis deux ans, beaucoup d’engagements de Longueuil Citoyen ont trouvé leur place dans les dossiers prioritaires ainsi que pour les orientations budgétaires de notre Ville, notamment, le gel de taxe, l'agriculture urbaine, l’aménagement urbain avec le PPU du centre-ville et…
Lire la suite
Les élus de Longueuil Citoyen présentent leurs attentes électorales

Les élus de Longueuil Citoyen présentent leurs attentes électorales

Les élus de l’opposition officielle à Longueuil profitent des élections fédérales actuellement en cours pour présenter leurs attentes électorales et priorités aux candidats des différents partis. Pour le chef de l’opposition, Xavier Léger, plusieurs dossiers chers aux citoyens de Longueuil nécessitent l’apport du gouvernement fédéral. Il demande donc des investissements significatifs, et des engagements des candidats des différents partis, afin de financer des projets en matière de mobilité, d’environnement, d’infrastructures et de logements sociaux. Infrastructures et changements climatiques Le président de l’arrondissement du Vieux-Longueuil, Benoît L’Ecuyer, note que les municipalités canadiennes sont responsables de 60 % des infrastructures, mais ne reçoivent que 10 % de chaque dollar de taxes et d’impôt payés. Ce qui est nettement insuffisant. Pour faire face…
Lire la suite
Promesse de vente du parc St.-Mark

Promesse de vente du parc St.-Mark

«Nous souhaitons que l’église et le parc St.-Mark soient protégés. Qu’ils conservent leur aspect actuel et que leur vocation culturel et communautaire soient développées. Mais une fois de plus, nous avons beaucoup plus de questions que de réponses devant nous. En août 2018, la ville avait accepté une promesse de vente pour une partie du parc, au montant de 633 565 $. On nous expliquait à l’époque que les coûts pour la réfection des bâtiments patrimoniaux étaient trop importants pour que la municipalité s’en porte acquéreur. Pourquoi se revirement soudain dans les intentions de la municipalité? Qu’est-ce que ça cache? Nous n’avons pas besoin d’un autre éléphant blanc à Longueuil», de déclarer Xavier Léger. Pour consulter le communiqué de presse…
Lire la suite
Et vous la taxe à 50$?

Et vous la taxe à 50$?

Le 20 juin dernier, le Conseil de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a voté à la majorité des voix exprimées, soit 25 voix contre 1, un règlement visant à étendre la taxe de 50$ sur l’immatriculation des véhicules de promenade à l’ensemble des automobilistes de son territoire pour le financement du transport en commun. Seul le maire de Boucherville, Jean Martel, a inscrit sa dissidence lors du vote. Notez que les 800 000 propriétaires de véhicules de promenade des 16 municipalités de l'île de Montréal paient déjà cette taxe depuis 2011. En 2018, 35 millions $ ont été récoltés à Montréal via cette surtaxe. En étendant celle-ci à l’ensemble des 82 municipalités de la région métropolitaine de Montréal, la…
Lire la suite
Équilibre ou règlement de compte?

Équilibre ou règlement de compte?

Équilibre ou règlement de compte? Le changement de dynamique opéré en juin au conseil municipal de Longueuil a occasionné plusieurs modifications dans la composition des commissions de la Ville et de différents conseils d’administration où siègent des élus. Et ce, le soir même du conseil alors que la mairesse présentait séance tenante plusieurs résolutions. Une pratique qu’elle et son équipe décriaient pourtant encore récemment. Résultats des résolutions présentées et votées à la majorité? J’ai été dépouillé de toutes mes présences sur les commissions et conseils d’administration d’organismes de la Ville. Série de «dénominations» Si plusieurs nouveaux indépendants se sont vu attribuer des responsabilités additionnelles, j’ai vu les miennes réduites comme peau de chagrin. Comme j’ai indiqué au conseil du 11…
Lire la suite
Le jeu dans la rue

Le jeu dans la rue

À l’initiative de Longueuil Citoyen, le conseil municipal du 2 juillet a adopté le mandat que j’avais déposé le mois dernier pour la Commission du transport actif et de la circulation afin que la Ville de Longueuil envisage d’autoriser d’ici avril 2020 le jeu libre sur certains chemins publics. Une bonne nouvelle dans un contexte où plusieurs villes se sont dotées ces dernières années de projets pilote visant justement à encourager, sous certaines conditions, la pratique du jeu dans la rue. L’article 78 de la Loi sur l’autonomie municipale précise d’ailleurs qu’une « municipalité peut permettre, par règlement, le jeu libre sur un chemin public dont la gestion lui incombe ». Avant l’adoption de la Loi 122, les municipalités interdisaient…
Lire la suite
Nous avons besoin de plus de logements sociaux à Longueuil

Nous avons besoin de plus de logements sociaux à Longueuil

La Maison la Virevolte indiquait récemment par communiqué que la condition des logements à Longueuil se dégrade et que les prix ne cessent d’augmenter. Ils ont également souligné l’état vieillissant des logements disponibles. De plus, plusieurs locataires sont aux prises avec des logements en piteux état allant jusqu’à des conditions de vie inacceptables. Des constats qui touchent plusieurs districts de Longueuil. Dans un contexte de resserrement du marché locatif, où on trouve peu d’unités locatives abordables et de logements sociaux. Cette situation fragilise encore plus les citoyens et les familles les plus démunies de notre ville. La bonne santé économique de Longueuil ne doit pas nous faire oublier notre devoir de solidarité face aux plus démunis. Les gouvernements de proximité…
Lire la suite